COMMENT SONNE LA PAIX ? LA MUSIQUE COMME CANTINIÈRE

Le Künstlerinnenforum GEDOK Karlsruhe présente un collage sur l'effet de la musique en tant de guerre et de paix.

Lundi, 19/05/2014 | 20:00
Kulturzentrum Tollhaus
Kleiner Saal

Bildnachweis:
Die Musikerinnen von „Wie klingt der Frieden“: v.l.n.r. stehend: U. Reisner, R. Huber-Süß, H. Jüngling, U. Euteneuer-Rohrer; v.l.n.r. knieend. K. Ihle, K. Huttary

Comment sonne la paix?


Dans le cadre de leur programme de concert intitulé Comment sonne la paix?, les musiciennes de GEDOK s’intéressent aux différents effets et aux différentes fonctions de la musique en temps de paix et en temps de guerre. Le sous-titre, la musique comme vivandière renvoie à des formes musicales de soutien à la guerre, utilisées à des fins de propagande, comme les tambours de guerre et la musique de marche, les chants militaires ou les poèmes d’inspiration patriotique, destinés à ceux et à celles qui sont restés à la maison afin de mobiliser la persévérance et l’esprit combatif.

Dans leur collage, les musiciennes, réunies en un sextuor, présentent leurs réponses musicales avec des distributions chaque fois différentes et des improvisations collectives. La mise en musique d’Ursula Euteneuer-Rohrer du poème, écrit sept ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, «Früher Mittag» [Tôt dans l’après-midi] d’Ingeborg Bachmann fête une première; dans ce poème, l’écrivaine reprend le thème de l’absence de réflexion sur le passé et le passage à la normalité d’après-guerre, conçus comme des types de réaction.
ENTRÉE LIBRE

Tel. 0721 – 374137
www.gedok-karlsruhe.de

ORGANISATEUR
GEDOK Karlsruhe